Comportement de bébé : La place du père

Un bébé est heureux quand il est choyé par son père et par sa mère. Plus tôt le père s’implique, mieux il comprendra plus tard son enfant.

Comment naît l’amour paternel

Pendant l’accouchement, le futur père pense surtout à sa compagne. La plupart des hommes disent leur étonnement devant l’énergie déployée par la femme pendant le travail et devant la violence de l’expulsion.

Il n’est pas toujours évident de se percevoir comme le père de ce petit être vagissant. En salle d’accouchement, lors de l’examen du nouveau-né, l’attitude du père est toujours très émouvante. Et très différente d’une situation à l’autre, depuis le père un peu en retrait, qui attend en quelque sorte d’être intronisé, jusqu’au papa qui exulte, pressé de prendre son bébé dans ses bras. Ce comportement dépend de son enfance personnelle, de la façon dont il a intégré, positivement ou négativement, l’image de son père, aimé ou rejeté, de l’histoire de votre couple aussi, et de sa participation à votre grossesse et à votre accouchement : la naissance de son enfant est le véritable aboutissement de toute cette aventure. Mais il faudra plusieurs jours à bien des hommes pour prendre conscience que, oui, voilà vraiment leur enfant!

Vos gestes et vos paroles peuvent libérer l’expression du sentiment paternel. Le personnel soignant et l’entourage familial jouent aussi un grand rôle pour conforter votre compagnon dans ses élans.

Assister à l’examen du pédiatre peut être très bénéfique pour le père quant à sa reconnaissance affective de l’enfant, et mettre en valeur les potentialités du bébé l’y encourage. Aux yeux du père, d’un petit corps emmitouflé dans un berceau et pleurant simplement pour obtenir le lait de sa mère, il passe à l’état de personne réactive, pensante, à la recherche de tous les messages, paternels en particulier. Cet enfant symbolise l’avenir pour le père.

Encourager le père à bercer son enfant crée ce contact physique totalement attachant. Il est hors de question de prononcer alors des phrases négatives, par exemple quant à sa façon de tenir la tête (aucun papa n’a jamais cassé la tête de son nouveau-né, qu’elle soit ballante n’a strictement aucune importance), qui pourraient se révéler très décourageantes pour un homme commençant à vivre sa paternité.

Vous ne devez pas pour autant renoncer à allaiter afin de permettre au père de donner le biberon. Un père n’est pas une seconde mère, il n’a pas besoin de donner du lait pour tisser le lien avec son enfant. Il a été observé au fil du temps que l’attachement du père se faisait même plutôt mieux lorsque le nouveau-né, allaité par sa mère, vivait de longues heures dans le lit de ses parents où ceux-ci le sentent frémir, se détendre, respirer, ce qui favorise une découverte mutuelle.

Mais, bien sûr, le désir de l’homme est à prendre en compte : s’il n’envisage pas du tout que vous allaitiez ou que son bébé passe des moments dans le lit, il faut trouver des compromis. Qu’il soit rassuré, néanmoins, cette trilogie est provisoire : le nouveau-né cesse généralement de réclamer une tétée la nuit à partir de l’âge de 2 mois. A 3 mois, il pourra avoir sa chambre. Vous trouverez toutes les informations concernant le sommeil du nourrisson dans le dossier sommeil de bébé.

Le père de prématurés ou de jumeaux

Il est, dès la naissance, en première ligne, soit parce que ceux-ci sont transféré loin de vous, soit parce que vous ne pouvez pas vous occuper des deux bébés en même temps. La participation du père est facilitée dans les centres de nouveau-nés : c’est lui qui reviendra vous donner des nouvelles, vous apporter une photo, porter au centre votre lait. Il s’attache ainsi d’autant plus au prématuré, vous permettant de trouver le contact à votre rythme propre. Mais certains pères sont très fragiles eux-mêmes, et le travail des équipes soignantes pour les faire participer aux soins et les tenir fidèlement au courant de la santé du bébé est fondamental.

Partagez cette page: Facebook Twitter Pinterest Google Plus StumbleUpon Reddit Email

Continuez votre lecture avec

Laissez un Commentaire