Développement de bébé : Le pouce ou la sucette

La sucette et le pouce, l’un comme l’autre ont leurs partisans et leurs détracteurs. Nous n’avons pas l’intention de prendre part à cette querelle.

Nous savons avant tout le besoin fondamental qu’a le bébé de téter, besoin que le temps consacré au repas suffit rarement à satisfaire.

Nous savons aussi que si certains bébés trouvent vite leur pouce et se calment ainsi, d’autres n’y parviennent pas.

Pourquoi leur refuser le même apaisement et ne pas leur donner une sucette ?

Les problèmes dentaires sont de faux problèmes et n’influencent pas de façon déterminante.

La sucette est extrêmement décriée. Elle serait malsaine, transporterait toutes les saletés, ferait des parents des esclaves. En fait, on constate surtout qu’elle procure une réelle satisfaction à l’enfant. Elle aide notamment les enfants qui ont des coliques ou des difficultés digestives à se calmer. A priori, le pouce est préférable dans la mesure où il laisse le bébé libre de le prendre ou non, à volonté, sans que l’adulte ait à intervenir. Mais on peut trouver des solutions pour la tétine, par exemple en en mettant plusieurs dans le lit de l’enfant afin qu’il ait plus de chances d’en trouver une La nuit. A chaque parent de faire son choix.

N’oubliez quand même pas qu’il y a un bon usage de la tétine.

Son rôle n’est pas de remplir la bouche du bébé chaque fois que celui-ci tente d’exprimer une insatisfaction, mais de permettre, lorsqu’il le souhaite, un plaisir oral. C’est différent !

Téter est un comportement inné que le bébé emploie spontanément pour se rassurer et maîtriser les émotions qui l’envahissent. C’est un besoin à respecter. Il ne peut qu’être nuisible d’empêcher un bébé de satisfaire ce besoin, quel que soit le moyen choisi. Qu’il se satisfasse avec son pouce ou avec une tétine est tout à fait secondaire. Mais une fois l’habitude prise, en priver l’enfant de force serait pire que le mal, si mal il y a. Aux parents fumeurs, nous demandons : vous qui êtes prisonnier de votre plaisir oral, attendez-vous de votre bébé qu’il soit plus fort que vous ? L’éducation est un exemple : soyez exigeant pour vous-même avant de l’être pour lui…

Le seul signe qui puisse vous inquiéter, c’est la constatation que votre bébé tête toute la journée et semble ainsi se couper du monde. Lorsque le bébé est reposé, qu’il n’a pas faim, qu’il joue, il n’éprouve pas en permanence le besoin de téter. Sauf si celui-ci prend le pas sur le besoin d’échange, d’exploration et de communication. Auquel cas il est bon de s’interroger sur ce qui ne va pas pour l’enfant et sûrement de passer davantage de temps à s’occuper de lui et à jouer avec lui.

Partagez cette page: Facebook Twitter Pinterest Google Plus StumbleUpon Reddit Email

Laissez un Commentaire