Ovulation : Les hormones sexuelles féminines et la fécondité

oestrogène et progestérone
Les changements hormonaux liés à la fécondité

Le corps d’une femme est étonnant dans la façon dont il compense pendant des changements hormonaux. Le corps de la femme passe par des changements chaque mois et différentes hormones sont nécessaires afin de maintenir le bon fonctionnement des cycles. Quelles sont les hormones et de quelle manière les changements hormonaux sont liés à la fertilité?

La progestérone est-elle l'hormone de la fertilité?

Le corps d’une femme dispose de deux principales hormones qui régulent le cycle menstruel. Chaque cycle a pour but de produire des enfants. Les deux principales hormones qui régulent le cycle et déterminent la fécondité sont l’œstrogène et la progestérone. Chacune de ces hormones joue un rôle majeur dans notre santé génésique.

Le nouveau-né masculin ou féminin a des œstrogènes dans son système provenant de la mère. Lorsque l’enfant de sexe féminin mûrit, il produit plus d’œstrogènes et à la puberté les œstrogènes entraînent le développement des seins et la maturation du vagin et des ovaires. L’œstrogène est également responsable de la répartition de la graisse autour du corps de la femme sur les hanches, les fesses et les cuisses.

L’autre hormone importante du sexe féminin est la progestérone. La progestérone et les œstrogènes travaillent réellement ensemble pour réguler le cycle menstruel. L’œstrogène s’accumule sur la muqueuse de l’utérus. Dans la phase folliculaire, l’œstrogène contribue à la maturité de l’œuf avant sa libération (ovulation). Lorsque l’ovulation a lieu, un ovule mature est libéré par l’ovaire dominant. Une fois que l’ovule est libéré, la production d’œstrogène disparaît et la progestérone prend le relais. Cette partie du cycle est aussi appelée la phase ovulatoire. La progestérone est l’hormone qui prend le dessus et attend qu’un œuf fécondé se rende dans l’utérus. Si l’ovule n’est pas fécondé la progestérone est responsable de la desquamation de la muqueuse de l’utérus.

Lorsque la progestérone commence à s’accumuler et que le taux d’œstrogènes diminue, beaucoup de femmes remarquent des différences dans leur corps. La sensibilité des seins, des ballonnements, des crampes et des douleurs au bas du dos sont causés par un taux de progestérone élevé.

Les hormones sexuelles féminines et la fécondité sont extrêmement importantes pour celles qui désirent avoir des enfants. Si les cycles ne sont pas réguliers, cela pourrait avoir quelque chose à voir avec les hormones. Un test sanguin par un médecin peut déterminer si l’ovulation est régulière. Comme l’œstrogène et la progestérone travaillent à l’unisson, un déséquilibre peut affecter le cycle.

Pour celles qui ne savent pas si elles ovulent ou quand elles sont en période d’ovulation, un test d’ovulation peut être utilisé pour suivre l’ovulation. Ces tests peuvent être achetés dans toutes les pharmacies et même en ligne. Une autre façon de suivre l’ovulation est la méthode de la courbe de température. La température du corps monte à l’ovulation à cause de la progestérone et va commencer à baisser avec l’apparition de la période menstruelle. Si votre cycle est régulier, vous pouvez aussi calculer votre date d’ovulation vous-même ou à l’aide de notre outil en ligne de calcul de date d’ovulation.

Partagez cette page: Facebook Twitter Pinterest Google Plus StumbleUpon Reddit Email

Laissez un Commentaire