Sexualité : Faire l’amour pendant le deuxième trimestre

mi-grossesse et sexualité

Votre ventre s’arrondit, c’est la période où vous vous sentez souvent plus désirable.

Soyons clair: faire l’amour n’est pas préjudiciable à l’enfant dans la grande majorité des cas.

Le couple s’étant habitué à l’état de grossesse, c’est souvent pendant le deuxième trimestre que les relations sexuelles sont vécues le plus sereinement par les deux partenaires.

La visualisation du fœtus pendant l’échographie du cinquième mois a souvent une influence sur les rapports sexuels et les fantasmes qui les accompagnent. Il est très important que votre compagnon, comme vous-même, sache que le bébé est bien à l’abri dans sa poche des eaux, le col utérin fermé et recouvert d’un bouchon muqueux. La pénétration ne gêne donc pas du tout le fœtus.

La transformation de votre corps modifie aussi les relations sexuelles, pas tellement sur le plan physique – l’augmentation du volume du ventre n’est en général pas gênante jusqu’au sixième mois – mais plutôt sur le plan psychologique. L’imaginaire de l’homme joue ici plus ou moins consciemment : il peut être fier du rôle sentimental et physique qu’il a joué dans la plénitude de votre ventre. L’orgueil, la tendresse qui en découlent peuvent être sources de désir et de plaisir. Cependant, certains hommes éprouveront une impression de malaise, de perte de l’image de la femme en tant qu’objet sexuel. L’état de grossesse peut réactiver le souvenir de leur propre enfance, les renvoyer à l’image de la maternité que leur a offerte leur mère. Le plus courant est qu’ils oscillent d’un état à l’autre. En être conscient et oser en parler permet au couple une grande maturation vers une sexualité épanouie.

Deux contre-indications absolues à la pénétration : les saignements et les contractions.

Si votre médecin vous interdit formellement un rapport avec pénétration, cela peut permettre à votre sexualité de s’exprimer autrement : les compliments valorisants, les confidences, les caresses manuelles et buccales, la fellation stimulent souvent la sensualité et peuvent aboutir au plaisir sans que la pénétration soit nécessaire. L’orgasme ne risque pas de provoquer une fausse couche, heureusement. Pendant la grossesse, vous ferez ainsi peut-être un peu moins souvent l’amour, mais de façon plus subtile, en apprenant à mieux vous connaître. Cette nouvelle forme de complicité préparera un climat de tendresse pour le bébé à venir.

Afin de poursuivre votre lecture voici les livres parlant de la sexualité pendant la grossesse recommandés par le Guide Du Moutard :

Partagez cette page: Facebook Twitter Pinterest Google Plus StumbleUpon Reddit Email

Laissez un Commentaire