Développement du foetus : La première échographie

grossesse et échographie 1er trimestre
L’échographie, c’est magique...

Pour la mère, pour le père, pour l’obstétricien et pour le pédiatre.
C’est pourquoi l’échographie figure maintenant en bonne place dans l’album photo.

Ce que vous devez savoir

C’est un évènement pour la mère d’abord, car voir son bébé pour la première fois est troublant et rassurant à la fois.

Vous ne le sentez pas encore bouger, mais vous pouvez déjà le voir. C’est aussi pour le père qui, avant ce progrès, n’avait pas accès à la réalité de son futur enfant, une grande émotion. Pour l’obstétricien, c’est un recueil d’informations précieuses. Et, pour le pédiatre, c’est l’occasion de vous aider à vous organiser pour votre futur bébé (ou vos futurs bébés, car c’est à ce moment-là que vous saurez si vous attendez des jumeaux).

L’échographie modifie-t-elle votre imaginaire pendant la grossesse?

Pas autant que vous pourriez le croire. Ne pensez pas que vous reconnaîtrez un bébé sur l’écran. ce sont les commentaires du spécialiste qui vous permettront de comprendre ce brouillard de points. Aussi toute votre imagination pourra-t-elle continuer à suivre son cours, avec simplement une certitude rassurante : la croissance de votre bébé se déroule bien.

Chaque mot de l’échographiste doit évidemment être pesé, tant la sensibilité d’une femme enceinte est grande lorsqu’il s’agit de son futur bébé. Si une phrase vous inquiète, confiez vos craintes à votre gynécologue, à votre sage-femme; ils demanderont au besoin les précisions qui, dans la très grande majorité des cas, vous rassureront.

Enfin, demandez à l’échographiste une image de l’échographie, qui intéressera beaucoup le futur papa s’il n’a pas pu venir et, plus tard, votre enfant.

Comment se passe la séance d’échographie?

Vous devez avoir une vessie moyennement pleine pour faire remonter l’utérus. Donc vous allez boire trois quarts d’heure environ avant l’examen et ne pas uriner. Cela dit, ce n’est plus vraiment une obligation, étant donné les progrès technologiques des appareils d’échographie d’aujourd’hui, cela vous sera précisé lors de la prise du rendez-vous, si c’est nécessaire. Ne passez, ce jour-là, aucune crème sur votre peau car l’échographiste y appliquera un gel pour permettre la transmission des ultrasons. L’échographie abdominale est volontiers complétée d’une échographie par voie vaginale.

L’échographie est-elle dangereuse pour le bébé?

Non, l’échographie n’est pas dangereuse pour le bébé in utero : toutes les études s’accordent sur l’absence de conséquence pour le fœtus. Elle utilise non pas des rayons X, mais des ultrasons qui se réfléchissent sur l’embryon dans le liquide amniotique, en renvoyant des échos différents selon la densité des tissus. Ces echos sont transformés en images grâce à un ordinateur.

A quel moment faire la première échographie?

C’est pendant le troisième mois que votre médecin va demander la première échographie. Si rien n’est venu auparavant lui donner envie de vérifier le bon état de l’embryon. Selon le moment où l’échographie est réalisée, les révélations ne sont pas du tout comparables. On obtiendra des renseignements un peu différents selon la période choisie au cours du premier trimestre :

  • entre 4 et 6 semaines d’aménorrhée,
  • on s’assure que vous attendez bien un bébé, que sa position est favorable dans l’utérus et que ses mensurations correspondent au terme prévu;

  • entre 6 et 11 semaines,
  • on vérifie la vitalité de l’embryon, on chiffre précisément son terme, on peut dire si vous avez des jumeaux ou des triplés : c’est la période d’élection pour obtenir le maximum de renseignement car c’est alors que les mensurations sont les plus fiables.

  • entre 11 et 15 semaines,
  • on étudie la forme du fœtus (c’est à la fin du troisième mois que l’embryon est appelé fœtus); l’appréciation du terme devient moins précise.

    Vous pouvez avoir une échographie plus ou moins complète

    L’échographie simple permet de connaître l’âge du fœtus

    La longueur tête-fesses, distance du haut du crâne au coccyx, appelée longueur cranio-caudale, est une donnée de base pour la surveillance de votre grossesse. Entre 6 et 11 semaines, pratiquement tous les embryons ont la même taille. Cette mesure permet par conséquent de déterminer leur âge avec une précision qui avoisine les 4 jours, donc la date prévisible de l’accouchement, mais rien ne permet d’affirmer que vous accoucherez à ce terme prévu.

    A partir de 11 semaines, on peut mesurer le diamètre bipariétal, c’est-à-dire l’écartement entre les deux os du crâne au-dessus des oreilles. Ce diamètre (variable d’un foetus à l’autre selon la forme de son crâne) est en évolution assez constante tout au long de la grossesse, que le fœtus soit en train de grossir ou pas.

    Le diamètre abdominal se mesure à la hauteur de l’ombilic fœtal. Il varie en fonction du volume du foie, qui est un très bon indicateur de la croissance harmonieuse du fœtus.

    La longueur du fémur (ou des autres segments des membres) donne une idée de la taille future du bébé.

    Les échographistes ont dressé des courbes qui concernent 80 % des bébés. Les fœtus qui se trouvent au-dessus des moyennes (90e percentile) ou au-dessous (10e percentile) sont un peu plus gros ou un peu plus petits que la moyenne. Mais ces mesures ne permettent pas une prévision exacte du poids de naissance. Elles permettent, et c’est ce qu’on en attend, de dire si l’évolution de croissance est normale.

    Vous verrez souvent indiquée sur votre compte rendu d’échographie la fréquence cardiaque. Le cœur de l’embryon bat toujours rapidement. Sa fréquence est variable, comprise entre 120 et 200 battements par minute. Certains pères disent prendre conscience de l’existence de leur enfant en entendant ces battements cardiaques, qui sont peut-être plus évocateurs que la petite image nuageuse à l’écran.

    Lors de cette échographie simple, on vérifie aussi l’implantation normale du placenta, bien délimité dès 12 semaines.

    L’échographie permet aussi de vérifier l’ensemble de vos organes génitaux internes, pour confirmer l’absence de complication (grossesse extra-utérine, kyste de l’ovaire ou fibrome, malformation utérine, béance du col, môle hydatiforme, voir l’article sur les grossesses particulières).

    Cette échographie simple est prise en charge par la Sécurité Sociale.

    L’échographie complète permet d’étudier plus finement les organes du bébé. Ils sont plus ou moins visibles, selon la date exacte de votre échographie.

    Pendant les semaines qui suivent la conception, l’œuf n’est pas visible à l’échographie. Il a d’abord accompli sa descente dans la trompe, puis s’est fixé dans la muqueuse utérine. Il a alors moins d’un millimètre de diamètre.

    Pendant la cinquième semaine d’aménorrhée, l’œuf devient reconnaissable.

    Au cours de la sixième semaine, l’embryon peut être reconnu si l’examen est pratiqué par voie vaginale.

    Entre 7 et 11 semaines, on distingue la tête, le tronc, et le cœur qui bat. Les membres apparaissent mais ne sont encore que des ébauches.

    A partir de 9 semaines, on voit nettement l’embryon bouger dans son sac amniotique.

    C’est à la fin du premier trimestre, entre 10 et 15 semaines d’aménorrhée, que vous découvrirez le mieux votre futur enfant : la totalité de l’embryon, qui devient fœtus, est alors cadrée sur l’écran. Vous voyez sa tête, devinez son profil, les membres sont bien individualisés. Il bouge et vous entendez son cœur battre. L’échographiste immortalise cette image, si émouvante pour de jeunes parents, par un cliché qui pourra ouvrir l’album de photos de votre enfant.

    Pourquoi ne fait-on pas systématiquement l’échographie complète au premier trimestre?

    Parce que bien peu de malformations sont alors visibles. Dans deux circonstances, on peut cependant décider un examen morphologique en fin de premier trimestre :

    - si vous avez eu un problème lors d’une grossesse précédente ou si votre famille présente des facteurs particuliers de risque;

    - si vous avez 40 ans : quand l’échographie est normale, vous attendrez la date habituelle pour une amniocentèse (dont le résultat ne peut être obtenu qu’au bout de 2 semaines), tandis qu’une image suspecte peut vous faire bénéficier d’une biopsie de villosités choriales, dont les résultats sont plus rapides.

    Vous pouvez décider une interruption volontaire de grossesse jusqu’à 12 semaines d’aménorrhée (10 semaines de grossesse). Au-delà de ce terme, il s’agirait d’une interruption thérapeutique de grossesse. Cette dernière est possible si :

    - la grossesse met en péril grave la santé de la mère;

    - la probabilité est forte que l’enfant à naître soit atteint d’une affection particulièrement grave, reconnue comme incurable.

    Vous devrez alors déposer une demande écrite auprès de votre médecin; elle devra être examinée par un autre médecin expert auprès des tribunaux.

    La caisse d’assurance maladie ne rembourse l’échographie complète (cotée K35) qu’après entente préalable.

    Partagez cette page: Facebook Twitter Pinterest Google Plus StumbleUpon Reddit Email

    Laissez un Commentaire