Santé : Les maux du deuxième trimestre

douleurs et grossesse
L'étourderie

Soyez indulgente avec vous-même si vous avez tendance à oublier vos clés ou la liste de vos courses. La grossesse entraîne une diminution des capacités de concentration, et je ne suis pas certaine qu’il faille incriminer les hormones, comme on le fait bien souvent. Porter cette nouvelle vie est une très grande aventure, qui mobilise les capacités émotives. Il y a de quoi être étourdie ! Cette tendance aux oublis se prolongera bien souvent après la naissance, tout simplement parce que vous avez d’autres priorités que les soucis matériels, et aussi parce que vous êtes fatiguée.

La fatigue

Elle joue sans doute un rôle bénéfique si vous savez vous écouter, être attentive à votre corps. En vous reposant chaque fois que vous en ressentez le besoin, vous donnez un plus grand confort à votre futur bébé et vous abîmez moins votre système veineux. Ne jouez donc pas les infatigables.

Les étourdissements, les évanouissements et les vertiges

Ils n’apparaissent en général qu’au deuxième trimestre ; c’est le moment où le volume total de votre sang augmente beaucoup. Quand vous passez rapidement de la position couchée à la position assise ou debout, il se produit une chute de votre tension artérielle, causée par le brusque déplacement du sang : c’est l’hypotension orthostatique. Pour l’éviter, vous devez vous lever doucement et ne pas rester dans les endroits surchauffés, la chaleur dilatant les vaisseaux sanguins.
Une autre raison à ces étourdissements est la baisse du taux de sucre dans votre sang (l’hypoglycémie). Les évanouissements doivent toujours vous conduire à consulter rapidement votre médecin : ils peuvent révéler une anémie ou une maladie grave.

Les maux de dos

L’action hormonale assouplit vos articulations et votre poids augmente ; la charge commence alors à peser et les articulations commencent à « jouer ». Pour y remédier, il faut :
— ne pas prendre trop de poids : vérifiez que vous vous situez dans la bonne courbe pondérale ;
— ne pas porter de chaussures à talons hauts ;
— muscler votre sangle abdominale (voir l’article " votre gym de grossesse " ) ;
— avoir un bon maintien : apprenez la meilleure manière de soulever de lourdes charges (voir l’article " votre gym de grossesse " ).
N’exercez pas trop de pression sur votre colonne vertébrale, épargnez-la en rentrant les fesses et le ventre, ne restez pas trop longtemps debout.
Devez-vous dormir sur un matelas ferme ou mettre une planche sous votre lit ? On le dit souvent, mais les femmes enceintes dorment volontiers sur le côté, et la dureté du matelas aggrave alors la torsion de leur colonne vertébrale. Je pense qu’il faut plutôt faire confiance à ce que vous ressentez : si vous dormez plus détendue dans un lit moelleux avec un oreiller, c’est que vos articulations s’y relâchent mieux. À vous de choisir.

Les maux de ventre

Il arrive, pendant ce deuxième trimestre, que vous ressentiez des crampes aiguës. Ne vous inquiétez pas si elles sont fugaces et ne s’accompagnent pas d’autres symptômes ; vous pouvez vous soulager en vous allongeant, les jambes repliées.

Les pertes vaginales

Elles deviennent souvent abondantes au cours de la grossesse. Inodores et blanches (leucorrhées), elles sont bénignes ; vous devez garder la région génitale propre et sèche, éviter les douches à la canule, agressives pour le milieu vaginal.
Jaunâtres et accompagnées de brûlures et de démangeaisons, elles sont en général le signe d’une infection ; il est alors très important de consulter votre médecin et de suivre scrupuleusement le traitement qu’il vous donne car les microbes pourraient atteindre le fœtus.

Le traitement médical devra être accompagné d’une bonne hygiène et d’un régime alimentaire qui ne comprenne pas trop de sucre. S’il s’agit d’une maladie sexuellement transmissible, votre compagnon sera aussi examiné, traité et vous n’aurez pas de rapport avec lui jusqu’à ce que votre médecin vous y autorise. Sinon, vous risquez les rechutes et la chronicité.

Les problèmes dentaires

C’est souvent à cette période que vos gencives saignent ; les hormones ont le même effet congestionnant sur la muqueuse buccale que sur les autres muqueuses. Votre hygiène dentaire doit être d’autant plus rigoureuse, deux brossages des dents par jour étant le minimum indispensable pour que vos gencives ne s’infectent pas. Le nettoyage par air pulsé est particulièrement indiqué.
Prenez bien vos vitamines : la vitamine C en particulier lutte contre le saignement des gencives.

Si une carie se manifeste, faites-la traiter rapidement : elle risque d’être un foyer infectieux dangereux pour le fœtus. Peut-être avez-vous peur de l’anesthésie : sachez que l’anesthésie locale n’est pas dangereuse, à la seule condition d’avoir bien prévenu votre dentiste de vos allergies éventuelles. L’anesthésie générale est rarement nécessaire et elle est possible pendant la grossesse, à condition d’être pratiquée par un anesthésiste très expérimenté.

C’est au cinquième mois que votre gynécologue vous prescrira du fluor. À la dose habituelle (1 mg par jour), le fluor protège non seulement vos dents, mais aussi celles du fœtus. Il est sans danger à condition de ne pas dépasser cette posologie.

Partagez cette page: Facebook Twitter Pinterest Google Plus StumbleUpon Reddit Email

Laissez un Commentaire