Santé : Les nausées en fin de grossesse

grossesse et nausées
Le meilleur remède contre les nausées de fin de grossesse

Chaque stade de la grossesse fournit un ensemble unique de symptômes. Les nausées ne sont pas ressenties par toutes les femmes enceintes, mais elles sont assez fréquentes pour ne pas être cause d’inquiétude. Les nausées en fin de grossesse sont un symptôme en particulier dont les femmes enceintes se plaignent de manière assez fréquente. Si vous souffrez de nausées dans le troisième trimestre, rassurez-vous, il y a des mesures que vous pouvez prendre pour diminuer les symptômes et vous faire sentir plus à l’aise.

Stratégies pour faire face aux nausées au cours des derniers mois

Les nausées matinales dans les premiers mois de la grossesse font partie des symptômes que presque chaque mère attend, même si seulement environ la moitié des mères en fait l’expérience. On observe une tendance incontestable de ne pas discuter de ce qui est réellement beaucoup plus fréquent, ce qui est des nausées en fin de grossesse. Le terme, « nausée » englobe en réalité un large éventail de symptômes. Pour une mère, cela peut signifier de légères crampes d’estomac ou un mal de ventre. Une autre mère peut parler de nausée en faisant référence à des symptômes qui sont effectivement un peu plus sérieux, tels que vomissements et diarrhée. Aucun de ces symptômes mentionnés n’est entièrement hors du commun pour les femmes enceintes. Les symptômes en fin de grossesse tels que ceux-ci sont souvent le résultat de l’organisme qui se prépare à l’accouchement. Fréquentes, faibles, des contractions, aussi connues comme les contractions de Braxton Hicks, sont la façon dont le corps se prépare, s’exerce ou s’échauffe pour la naissance de l’enfant. Mis à part provoquer une certaine gêne, les contractions de Braxton Hicks peuvent aussi causer des crampes d’estomac ou même des vomissements. Ces symptômes de fin de grossesse, comme la diarrhée ou un mal au ventre, peut aussi être le résultat des changements hormonaux naturels qui ont lieu tandis que la grossesse progresse vers la naissance. Enfin, la pression interne due à la taille et la croissance du bébé peut également provoquer ces symptômes de fin de grossesse. Comme bébé grossit, il y a plus de pression exercée sur les organes environnants internes, comme l’estomac, provoquant des malaises et des nausées.

Faire face à des crampes en fin de grossesse et d’autres symptômes associés est plus facile avec quelques conseils des médecins. L’élément le plus commun des conseils donnés par les médecins et les infirmières est de manger de petites portions plus souvent plutôt que de gros repas. Plus les repas sont fractionnés et pris en petite quantité, moins il est probable qu’il y aura des maux d’estomac. En plus d’ajuster la quantité de nourriture consommée en une seule fois, il existe d’autres formes traditionnelles de soulagement qui semblent aussi apaiser de nombreuses mères. Par exemple, boire un thé à la menthe ou au fenouil. Cela a souvent pour effet de calmer un mal de ventre, et plus généralement d’aider à la digestion. Si les crampes en fin de grossesse sont à l’origine du malaise, alors l’utilisation d’un coussin chauffant peut souvent fournir une aide non négligeable dans le soulagement de la douleur. Toutefois, les coussins chauffants et autres dispositifs similaires doivent être utilisés avec modération et à basse température. Si un confort traditionnel ne fonctionne pas, ou qu’une mère a besoin de quelque chose de plus, il est nécessaire d’en discuter avec son médecin, gynécologue ou sage femme. Un médecin peut faire une ordonnance afin de recourir à l’usage de médicaments qui sont adaptés aux femmes enceintes afin de traiter ces symptômes de fin de grossesse.

Il est important de garder à l’esprit que, si les nausées en fin de grossesse sont courantes, elles ne doivent pas pour autant être prises à la légère. Symptômes courants ou non, ils doivent être rapportés à l’attention de votre médecin afin qu’il puisse en évaluer la gravité et les prendre en compte. Alors que plusieurs de ces symptômes ne seraient pas une préoccupation en temps normal, dans les grossesses à faible risque, ils peuvent très bien être d’une grande inquiétude pour les mères qui ont certains problèmes de santé ou des facteurs à risque de grossesse. Pour cette raison, il est absolument impératif pour les mères et le personnel de santé d’avoir des conversations franches et ouvertes sur tous les symptômes ressentis et comment la grossesse se déroule.

Partagez cette page: Facebook Twitter Pinterest Google Plus StumbleUpon Reddit Email

Laissez un Commentaire